headerphoto

Contreventer - Charpente fermette

L'entreprise qui met en œuvre doit porter une attention toute particulière sur les antiflambages et contreventements (voir dans concevoir/calculer puis "contreventements") car c'est la principale source de sinistre des charpentes fermettes.

Le plan de contreventements se présente schématiquement de la manière suivante :

Le dispositif d'antiflambement évite la déformation des pièces des fermes comprimées.

Ci-contre le type de déformation que l'on pourra observer en l'absence d'antiflambage sous les arbalétriers.

Fixation correcte du dispositif antiflambage et contreventement :



Les antiflambements des diagonales comprimées ne sont efficaces que si elles sont bloquées à leurs extrémités. On utilise des pointes torsadées, annelées ou crantées en excluant les pointes lisses. Les règles de clouages sont :

  • 2 pointes de 70 mm pour les bois de stabilité d’épaisseur 25mm
  • 2 pointes de 90 mm pour les bois de stabilité d’épaisseur 35mm

Erreurs à ne pas commettre :

La pièce d’antiflambement est prioritaire !

Attention DANGER

Le contreventement étant nécessairement posé après les fermettes, il faudra obligatoirement stabiliser la charpente par un dispositif provisoire pendant la pose, cela peut être la mise en place partielle du contreventement définitif indiqué sur les plans. En outre, si les pointes de pignons ne sont pas autoportables, il y a un fort risque de renversement et il est indispensable de les stabiliser provisoirement, soit par un échafaudage, soit au moyen d'un étayage approprié.