headerphoto

Préparer - Charpente fermette

Lecture des plans et traçage

La bonne exécution d'un chantier c'est d'abord une bonne préparation qui commence par la lecture du plan sur lequel on se sera assuré que l'on a tous les éléments pour travailler (voir dans réceptionner puis "les documents"). C'est à partir des plans que le chef d'équipe va organiser son travail et décider de la succession des opérations. Il faut toujours débuter par les fermes, ou les pièces dont la position doivent être rigoureuse (arêtiers, noues, porteuses).

L'étape suivante consiste à tracer sur le GO :

  • Les axes de faîtage,
  • Position des arêtiers et noues
  • La position des fermes porteuses
  • La position des fermes encadrant les chevêtres

On voit trop souvent des équipes commencer par une extrémité et finir par l'autre en s'alignant sur la maçonnerie, ce qui immanquablement donne de très mauvais résultats sur la qualité de la toiture. De plus, le traçage permettra de repérer dès le début les erreurs de maçonnerie, ou de charpente et ainsi résoudre le problème rapidement.

Bien entendu, ceci est aussi vrai pour un support en ossature bois, béton ou métal.

Organisation du chantier

Il faut répartir les éléments de la charpente autour et dans le bâtiment à charpenter en se posant les questions : où, quand, comment, pourquoi.


Où : parce qu'il faut éviter de stocker des fermes sur le pignon gauche si elles vont sur celui de droite, et ne pas mettre la quincaillerie sous le tas de contreventements qui sera posé en dernier, etc.


Quand : se demander si l'on aura besoin de tel ou tel accessoire au début ou à la fin, dans ce dernier cas, il sera peu être utile de le mettre à l'abri des vols éventuels.

Comment : car le stockage sera différent si les éléments sont montés manuellement, avec une grue, ou un élévateur.

Pourquoi : le fabricant livre, en principe un kit où toutes les pièces ont une utilité et une place bien précise. Par exemple, il n'est pas toujours évident de faire la différence entre un contreventement et un renfort de fermette. Donc, avant de modifier quoi que ce soit, le chef d'équipe devra se poser la question : "pourquoi m'a-t-on livré cette pièce ?" et si nécessaire interroger le fabricant pour des explications ; à l'ère du téléphone portable, ce sera sûrement un gain de temps. Il ne faudra utiliser la scie que dans le cas d'erreur manifeste.